Écrit par Dr. Daniel Klem Jr., Professeur Sarkis Acopian d’ornithologie et de biologie au Muhlenberg College, Pennsylvanie.

L’ornithologue de renommée mondiale Dr. Daniel Klem est de retour sur le blogue de Walker pour poursuivre sa série sur le verre pour la sécurité des oiseaux. Il partage avec nous les résultats des observations faites sur des édifices de Swarthmore College, en Pennsylvanie où l’on retrouve du verre pour la sécurité des oiseaux. Dans cet article, Dr. Klem se penche sur l’efficacité du verre AviProtek®.

Le verre pour la sécurité des oiseaux à Swarthmore College

Le Swarthmore College est une prestigieuse institution d’études supérieures dans la région de Philadelphie, en Pennsylvanie.  L’institution maintient un engagement distingué envers la construction d’édifices répondant aux normes environnementales les plus élevées. Le campus est entouré d’arbres et d’une végétation luxuriante. Le tout est entretenu avec minutie et étiqueté individuellement, placé avec goût à travers les différents bâtiments scolaires, administratifs et de résidences. Les terrains du collège sont une oasis d’habitat boisé cultivé entouré par un paysage urbain. En 2017 et 2018, le collège a fait installer du verre pour la sécurité des oiseaux AviProtek® sur deux de ses nouveaux bâtiments, de ce fait le choix de ce type de vitrage est devenu un élément stratégique pour le développement durable du collège.

Le Swarthmore s’est doté d’une « équipe verte », qui s’assure de l’éco-responsabilité des gestes posés sur le campus, que ce soit pour les petits travaux d’entretien ou encore pour les réfections majeures. L’équipe verte travaille conjointement avec les différentes parties impliquées dans les projets de construction de bâtiment pour développer des édifices qui s’harmonisent avec la nature environnante, tant sur le plan esthétique que sur la protection de l’environnement. À Swarthmore College, chaque décision est discutée et prise en équipe. Cet esprit de communauté vient de l’héritage Quaker du collège.

L’institution utilisait déjà du verre avec des marqueurs visuels au début des années 2000 pour le pavillon des sciences qui est composé entièrement de verre. Ces motifs se sont avérés être efficaces dans la prévention des collisions des oiseux contre le verre. Par la suite, le collège a promptement choisi le verre AviProtek® de Walker pour d’autres édifices du campus.

Bird friendly glass at Swarthmore

Le développement de verre sécuritaire pour les oiseaux

Mes données scientifiques ont été validées à maintes reprises par des pairs sur la façon de prévenir les collisions entre les fenêtres et les oiseaux. Dans le développement de la gamme de verre pour la sécurité des oiseaux AviProtek®, La Verrerie Walker a lu, analysé les résultats de certaines de mes études en plus de prendre part à mes tests. Mes études et expériences ont démontré que pour bien dissuader les oiseaux, les marqueurs visuels sur le verre doivent être espacés à moins de 2 pouces (5 cm) à l’horizontale et moins de 4 pouces (10 cm) sur le plan vertical. De plus, il est impératif que les motifs couvrent toute la surface du verre. Cet espacement des motifs est communément appelé la règle du 2 x 4. Si toutefois les marqueurs se trouvent à 2 pouces (50mm) sur les deux plans, elle devient la règle du 2 x 2.

Une autre découverte importante faite dans le cadre de mes études est que les motifs doivent se retrouver sur la surface extérieure (position 1) du verre. En plein jour, l’intérieur des édifices est souvent plus sombre qu’à l’extérieur, ce qui fait que les fenêtres agissent comme de véritables miroirs. Par conséquent, les motifs en surface 1 sont la meilleure solution afin de briser la réflexion et dissuader les oiseaux d’entrer en collision avec le verre.

Des recherches plus exhaustives ont démontré que le verre clair et réfléchissant est invisible pour les oiseaux. Les collisions surviennent aussi quand l’oiseau tente de rejoindre l’habitat qu’il croit voir, mais qui est en fait la réflexion sur le verre. Mes premières études démontrent que lorsque la règle du 2 x 4 est appliquée sur la surface 1 du verre, les risques de collision sont réduits de 93% à 94%. En comparaison, l’utilisation de la règle du 2 x 2 élimine presque l’entièreté des collisions sur un site donné.

Les résultats du verre AviProtek®

Le verre AviProtek® E est une solution sécuritaire pour les oiseaux avec des motifs en surface 1 et enduit énergétique en surface 2. C’est ce qui a été utilisé pour la construction des plus récents bâtiments de Swarthmore College. Ce fut le dévoilement des résidences étudiantes PPR Apartments en 2017 et en 2018, ce fut le Whittier Building. Ces deux édifices comportent du verre AviProtek® E au motif 213, soit des lignes horizontales espacées de 2 pouces (50mm).
Ce motif respecte donc autant la règle du 2 x 4 que celle du 2 x 2.

Depuis leur construction respective, le campus n’a enregistré qu’une seule collision par édifice, alors que 12 collisions sont survenues dans les 4 dernières années sur les fenêtres conventionnelles du Kohlberg Hall. Une des membres les plus influents l’équipe verte, Dr. Carr Everbach, nous témoigne de ses observations :

« Le verre de Walker avec ses marqueurs visuels sur la surface extérieure du PPR Apartments ainsi que du Whittier Building est plus efficace que n’importe quel autre verre à motifs sur le campus. Au cours des dernières années, il y a eu moins d’une collision enregistrée en moyenne par an. »

Professeur Carr Everbach, Chaire des études environnementales du Swarthmore College

En quoi le résultat est important

Depuis toujours, les oiseaux ont une signification particulière, quasi spirituelle pour les humains. En 2019, lors d’une étude menée par une équipe de scientifiques, ils ont été en mesure d’observer une perte de 29% de la population aviaire en Amérique du Nord, ce qui équivaut à 3 milliards d’oiseaux, depuis 1970 seulement. La principale cause de ces décès est les collisions d’oiseaux contre le verre. De plus, les recherches ont démontré que les collisions surviennent autant avec des oiseaux matures et en santé qu’avec des oiseaux affaiblis. En d’autres mots, le verre ne fait pas de discrimination quant à l’âge ou l’état de santé de l’oiseau. Ce n’est pas la sélection naturelle qui est en cause ici, les individus forts sont autant la cible que les autres.

Nous sommes la forme de vie la plus puissante sur Terre. Nous avons une responsabilité de protéger la vie des espèces avec qui nous partageons la planète. Notre monde entier dépend de l’équilibre de la biodiversité, pour notre santé ainsi que celle des générations à venir. Les recherches scientifiques passées et en cours nous démontrent avec évidence que là où il y a du verre et des oiseaux, il y a assurément des collisions. Il est donc urgent d’agir et de considérer sérieusement le verre pour la sécurité des oiseaux dans la construction de bâtiments afin de conserver la faune partout sur notre planète. La Verrerie Walker est depuis plusieurs années un chef de file dans le développement d’un verre d’usage commercial qui prévient les collisions d’oiseaux. Les résultats parlent d’eux-mêmes, comme nous pouvons le constater à Swarthmore College.

Au Swarthmore College, on a réduit de façon drastique les collisions entre les oiseaux et les fenêtres aux PPR Apartments ainsi qu’au Whittier Hall simplement en installant du verre AviProtek® E pour la sécurité des oiseaux. Si toutes les institutions d’éducation installaient ce verre sur les édifices de leur campus, les bénéfices seraient phénoménaux. Heureusement, de plus en plus d’édifices scolaires et commerciaux se joignent au mouvement pour protéger la faune urbaine. Avec les législations municipales en place et à venir, le mouvement gagne en force chez les professionnels de la construction, du moins ceux qui sont consciencieux de l’environnement. Est-ce que vous et vos clients feront partie de ce mouvement?

À propos du Dr. Daniel Klem Jr.

Daniel Klem Jr. est un ornithologue américain réputé qui a consacré les 45 dernières années de sa vie professionnelle à ses études sur la prévention des collisions d’oiseaux contre les parois de verre.  Il est présentement professeur en ornithologie et biologie de la conservation au Muhlenberg College, en Pennsylvanie.

Ses recherches ont influencé le design d’édifices prestigieux, tels que la tour d’observation du Niagara Falls State Park pour laquelle il a été consultant dans l’élaboration du design. Il a à son actif plusieurs brevets en lien avec le design de fenêtres. Il est également l’auteur de plusieurs études scientifiques et du livre « Solid Air » sur la prévention des collisions d’oiseaux. 

Produit mentionné dans cet article

Share This