Le 2 juillet 2020, la Chambre des représentants des États-Unis a adopté la loi H.R.919 – Bird-Safe Buildings Act. Ce projet de loi voté par la Chambre des représentants stipule (à quelques exceptions près) que tous les bâtiments sous la responsabilité de GSA construits ou rénovés doivent incorporer du verre pour la sécurité des oiseaux.

La partie du projet de loi qui traite de la prévention des collisions d’oiseaux indique que pour les 40 premiers pieds, 90% de la façade exposée doit être traitée tandis que pour les 40 pieds au-dessus, la portion de la façade traitée doit être de 60%.

La Verrerie Walker est très encouragée par l’utilisation de la règle éprouvée du 2×4  par GSA. Cette règle signifie que les marqueurs visuels doivent être de deux pouces ou moins d’espace horizontal ou de quatre pouces ou moins d’espace vertical sur la surface du verre. La règle 2×4 a été étudiée par de grands experts et a prouvé son efficacité au fil du temps. D’autres détails incluent le besoin de marqueurs visuels sur les coins, sur toutes les structures en verre et sur tous les matériaux attrayants pour les oiseaux. Bien que des étapes supplémentaires soient nécessaires avant que le projet de loi ne devienne effectif, un obstacle majeur a été surmonté étant donné ce résultat positif provenant de la Chambre des représentants.

« Le projet de loi Bird-Safe Buildings Act est une étape importante aux États-Unis. Elle démontre que la mortalité des oiseaux liée aux collisions a atteint le grand public et que les gens dans toutes les régions du pays veulent prendre des mesures nécessaires pour arrêter ce fléau. » dit la Dre Christine Sheppard, Directrice du programme de collisions contre le verre à l’American Bird Conservancy.

Ornithologue de renommée mondiale, le Dr Daniel Klem poursuit en disant : « Le projet de loi Bird-Safe Buildings Act (U.S. House Bill 919) inclus en tant qu’amendement dans The Moving Forward Act (U.S. House Bill 2) est une législation environnementale bipartisane remarquablement positive. Celle-ci protège les oiseaux sauvages sans défense des fenêtres des bâtiments du gouvernement américain qu’ils ne peuvent pas voir comme des barrières à éviter. Elle sert de modèle prometteur pour stimuler l’engagement à faire de même pour tous les édifices. Le représentant Quigley et tous ceux qui ont soutenu son engagement de longue date dans cette cause de conservation qui consiste à sauver les oiseaux des fenêtres méritent notre sincère gratitude. Les oiseaux vous remercieraient certainement s’ils n’avaient pas besoin que les humains parlent en leur nom. »

Davantage d’adoptions de lois et de normes ont eu lieu récemment aux États-Unis et au Canada. Des développements ultérieurs sont à venir et contribueront au mouvement de la dissuasion des collisions d’oiseaux. Le monde de l’architecture évolue au fur et à mesure que notre reconnaissance de l’environnement grandit.

Pour plus d’informations sur le verre pour la protection des oiseaux, visitez notre page : https://www.walkerglass.com/fr/ressources/verre-securite-oiseaux/